Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2014 7 09 /11 /novembre /2014 16:22

Sur un forum un collègue affirme : "deux moteurs de 75cv coutent moins cher qu'un 150cv + propulseur d'étrave et groupe électrogène . la sécurité est renforcée ,les manœuvres sont plus faciles "

Bien que je sois d'accord avec la fin de sa remarque je vais néanmoins me faire l'avocat du "Diable Papy-Manu" :langue2: et cela d'autant plus facilement que pour notre bateau nous avons choisi ....la bi-motorisation (je ne pourrais donc être taxé de mono(moteur)maniaque .

Je suis retombé sur des vieilles docs de Vetus et pour exemple les 2 moteurs de 40 cv sont nettement plus chers qu'un moteur de 80 cv, l'on rajoute à cela un propulseur, même le cout d'un propulseur hydraulique (si l'on veut un modèle sollicitable de longues périodes) n'est pas extraordinaire comparé à celui d'un moteur (voir ceux commercialisés par Kent, en y incluant tout les périphériques nécessaires, pompe, réserve d'huile ,échangeur, tuyaux...).

Puis l'on rajoute un groupe ? Le groupe sera nécessaire (pour ceux qui en ont l'utilité) aussi bien en version mono que bi .

Mais le montage bimoteur, même si il a l'avantage d'une certaine sécurité et de permettre certaines manœuvres que ne permettrons pas mono+ propulseur (à moins d'avoir aussi un propulseur de poupe), coute : un aileron ,un tube d'étambot, hélice, bagues ,écrou, ligne d'arbre, tourteau, butée Aquadrive, bâti pour la butée, bâtis pour le moteur, crépine , passe coque, filtre eau brute, tuyau échappement, pot barbotage , passe coque échappement, filtre décanteur , préfiltre , réservoir journalier ( tant qu'à être en bi autant faire qu'un problème de gasoil ne survienne pas en même temps pour les deux moteurs), batterie démarrage (pour la même raison) câblage ,coupe circuit ...etc.

Pour les moteurs que nous avons eux l'occasion d'acheter : 2 X 90 cv toujours plus chers que 1 X 185 cv ou même que 1 X 215 cv.

Par exemple 2 X 85 cv 4 litres/2500 t/mn achetés en 1991 payés la paire 100000 F (en 12volts masse isolée avec un deuxième alternateur en 24volts avec les silent blocs, inverseur Hurtz 3/1 ( de mémoire 450 mais plus sur du tout)

A comparer à 2 X 185 cv 6 litres/2500/tmn achetés en 1996 payés 148000 F ...les deux( donc l'un 74000F) , 24volts, masse isolé inverseur PRM1000 3/1.

Déjà une "économie" de 26000 F alors que 5 ans séparaient les deux achats, rajoutons à cela tout ce qui a été énuméré au dessus ... Largement de quoi se payer un propulseur et peut etre un petit 30 cv de secours ( mais là c'est moins sur) :tesur:.

Bien sur en monomoteur je me sentirais quelque fois un peu ...nu !!

Ou nous sommes actuellement, beaucoup de bateaux de pêche , beaucoup de filets ...et il est fréquent que l'un ou l'autre rentrent en remorque jusqu'à la grue pour y retirer un bout de filet pris dans l'hélice.

Il y a eu sur le Net entre la revue Passagemaker et un chantier de la cote Est Américaine un échange "musclé". La revue prétendant que les bimoteurs étaient une hérésie et le chantier (qui motorise en bi) lui faisant remarquer, entre autre, la forte concentration de casiers dans sa région et l'amour immodéré que semblent avoir les orins pour les hélices ...

Point positif pour le bi :

-tirant d'eau plus réduit ( pour une même position du moteur et même longueur de ligne d'arbre, même carène) bien sur avec une carène adaptée au mono cette avantage peut être nul.( voir la Belle Marie).

- redondance la il y a pas photo (mais il semble arrivé que les deux moteurs lâchent simultanément SNSM Corse, ou l'un après l'autre SNSM Réunion)

Point positifs pour le mono :

-bien meilleur protection de l'hélice (dès que tu veux te faufiler quelques part( entrée de mouillage étroite, voire très étroite, berge de rivière...) en bi tes hélices sont aux premières loges ,sauf si tu as pris la précaution de faire deux ailerons latéraux protégeant tes hélices ( mais la tu rajoute un problème de trainée à ce choix déjà moins performant).

- efficacité/rendement, mais hélice plus grande à "caser".

J'ai beau retourner la question dans tout les sens , je ne vois pas quelle serait la solution idéale ...je ne l'ai pas trouvée. Bien que depuis 22 ans tout nos bateaux ont quasiment tos été des bimoteurs:

- Oaristys bi-moteurs mais essayez de manœuvrer un dériveur intégral dérive haute en monomoteur cela est plus près d'un savon dans une baignoire que d'un soc de charrue.

-Oaristys (3) bimoteur , mais comment faire évoluer dans un espace restreint une coque de 26,86 m ht en mono moteur sans propulseur (nous l'avons fait avec le Tangier ( 24 m 109 T,mais quelques fois c'etaient ..chaud)

- Cheoy-Lee 53' bimoteur et grand tirant d'eau ...la combinaison des deux permettait parfois de rehausser ma réputation de fin manœuvrier ...qui en a bien besoin...

- Doggerbanks Vripack sans doute celui qui avait poussé la redondance le plus loin : 1 moteur principal gros Mercedes atmo de 220 cv, puis deux moteurs auxiliaires Mercedes de 60 cv (deux wings engines de quoi décoller !!) puis propulseur hydraulique.

- Et finalement l'actuel, que vous connaissez pour avoir parcouru ce blog; bi- moteur, lors de la conception je m'étais interrogé sur un éventuel propulseur d'étrave mais je m'étais fait la réflexion suivante : Voyons marin c'est mon métier pas besoin de "gadgets"...euh!? le nombre de manœuvres que j'ai "raté" ( raté pour moi c'est lorsque tout ne se place pas parfaitement à la bonne place du premier coup , pile poile )en 12 ans me font penser que j'ai peut être eu tort. Mais un propulseur c'est aussi une trainée parasite faisant baisser la performance.

Actuellement deux personnes semblent intéressées par l'achat de notre "bébé", si il se vend il faudra bien en faire un autre et la je m'interroge sur la future motorisation ?

Sauf bien sur si je construit un délire du genre trimaran à moteur ou cata à moteur ou là les choix .... euh la il n'y a pas de choix !

Quoique je pourrais envisager un ou plusieurs groupes électrogènes et des moteurs électriques pour la propulsion ... mais pour cela il faudrait que l'on me prouve par A+B que transformer l'énergie d'un bon vieux diesel en électricité puis de transformer cette électricité en énergie mécanique, est plus économique que d'accoupler le bon vieux diesel directement sur la ligne d'arbre.

Il y a peu en jetant de (très)vieilles revues je suis tombé sur un essai conduit par un partisan du choix groupe électrogène/moteur électrique il prétendait que son groupe de 16 kw remplaçait efficacement son ancien moteur de ....60 cv.

La je ne comprends pas, plus loin il était précisé qu'à mis charge le GE faisait avancer le bateau ( un Beaufort 14) à un nds de moins que le moteur, ce qui aurait été intéressant à savoir c'est : et à cette même vitesse combien de CV étaient réellement utilisés par le moteur ?

Tout cela pour finalement arriver à la conclusion que ...je ne sais pas !!

Je n'ai pas de certitude absolue quand aux choix de la motorisation, sauf que peut être le choix de la bimotorisation nous permet de nous faufiler dans des endroits ou il serait plus difficile de rentrer en monomoteur et que malgré les exemples récents de double pannes c'est néanmoins (de mon point de vue) une sécurité supplèmentaire.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

less 83 25/10/2015 18:22

Saillard a choisi l'option monomoteur pour less 83 .7000 heures sans problèmes majeurs et plusieurs traversées de l 'atlantique.Une panne de turbo en 2009 à 90 miles des côtes ,retour en partie avec le foc de secours.
Suffisamment d'entretien avec un seul moteur pour ne pas doubler les coûts.Et l 'eternelle blague;sur votre Mercédes combien de moteurs?

yannick 26/10/2015 09:41

Comme je l'ai écris sur le blog finalement un moteur aurait été bien suffisant , mais quand même comme écris plus bas avec un moteur/groupe électrogène en secours.
L'autre jour nous avons essayé notre petit foc 27 m2 15 nds de vent , 3nds sur le fond avec une carène très sale donc si l'on rajoute la gv et ses ...17m2 , une carène propre il y aura sans doute assez pour se rendre quelque part .
D'un autre coté on peut voir le second moteur comme un stock de pièces détachées potentielles :) !

christophe 07/02/2015 21:12

eh bien moi je pense que c est deux moteur oui
mais un principale dans l axe et lautre decale sur un cote avec une helice repliable pour faire des manoeuvre et pour une securite

long-cours.62 08/02/2015 11:27

J'ai aussi envisagé : un moteur principal et en moteur de secours un moteur électrique alimenté par un groupe électrogène, plutôt que , comme souvent sur les trawlers mono moteur, moteur principal, moteur secours et groupe électrogène.

Présentation

  • : Trawler long-cours
  • Trawler  long-cours
  • : Génèse, construction et navigation(s) d'un trawler ou passagemaker de 19 m en aluminium.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens