Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 10:23
Aménagements.
Leur définition est intimement liée aux plans de pont et de superstructures.
Pour différentes raisons, le compromis final a été : timonerie sur l’avant du carré et moteurs centraux .
hoa fi - Copie creme- Copie
Le fait de mettre la timonerie sur l’avant du carré a, par rapport à la solution de la mettre sur l’arriére, les avantages et les inconvénients suivants :
1° Avantages :
- possibilité d’avoir de grands capots (800 X 800) en façade sans pour cela être obligé de réhausser la timonerie (nous étions limités à 3,18m pour rester compatibles avec les ponts du canal du midi), (ce qui serait le cas avec le roof du carré devant et que nous voulions garder la ‘vue sur mer‘, même pour les plus petits depuis la banquette du carré).
- 1,86 m d’aménagements gagnés sous la timonerie pour un cabinet de toilette à tribord et un atelier avec établi et étau à babord ; bien que le changement de caréne entre le premier plan et le deuxième nous ait fait perdre une quinzaine de cm de tirant d’eau et donc de marge dans la hsb à ce niveau.
- possibilité d’avoir un bon ber de mer ou saisir notre annexe (sur le roof du carré derrière la cheminée) sans pour autant géner la vue depuis la timonerie et sans sacrifier de la surface de pont pour l’annexe .
- carré à peu prés centré autour de l’axe de tangage.
2° Inconvenients :
- moins de hsb dans le compartiment moteur (tout au moins dans les 1,86m qui auraient été surplombés par une timonerie sur l’arrière du roof)
- timonerie située plus sur l’avant de l’axe de tangage et donc plus d’accélération (malgré que notre barre soit quand même située à 6,62m de l’étrave).
- et aussi plus d’embruns à partir de 6/7 si l’on garde notre vitesse de croisière (10 nds) contre la mer.
aménagement coque
Depuis l’étrave, Hoa comporte les tronçons suivants :
- soute ‘à voiles’ 2,89 m
- cabines avant 3,72 m
- toilette et atelier 1,86 m
- carré 4,65m (au plancher) et 5,45 m total
- timonerie 1,86 m au plancher et 2,71m total, sans prendre en compte le 0,93 m qui surplombe l’avant du carré et que nous avons préféré laisser ‘ouvert’(pour une meilleure ventilation du carré et une impression d’espace) plutôt que fermer et en faire, par exemple, une couchette de quart.
Timonerie 001
- cabine arrière 4,65 m y compris les toilettes arrière .
- coqueron 1,395 m.
A l’usage : nous sommes à peu prés satisfaits de la répartition longitudinale mais nous aurions pu ‘tricher’ en faisant la partie basse de la cloison étanche en 7 (au lieu de 6) et laisser la partie haute en 6, cela permettait de reculer la chaine (540 kg) entre 6 et 7 et l’accés à la soute depuis le pont était plus aisé .
Nous aurions pu rehausser le roof du carré de env. 11cm tout en gardant la même taille de plexi (sur l’arrière de la timonerie) et nous aurions réparti ce gain entre hsb du carré et du compartiment moteur.
La deuxième version ayant perdu du tirant d’eau, il a fallu rehausser le pont au dessus de la cabine arrière ; mais comme nous voulions garder à la fois la même silhouette et quand même un petit pavois entre 28 et 38, nous n’avons rehaussé le pont que de 10 cm ,15/16 auraient été un plus pour les plus de 1,85m en cabine arrière.
Le coqueron n’est pas trés ergonomique, j’y reviendrai dans ‘plan de pont’, il faudrait plus de hsb, un grand capot central (comme sur Oaristys) et des étagères sur le pourtour.
aft cabin003
Pour ce qui est des aménagements, ils ont été réalisés avec du bois européen : sapin Suédois pour le vaigrage et les cloisons et chêne Français pour tout ce qui est portes, habillage épontilles, tables, encadrements etc …
Il aurait été suffisant de faire les cloisons en 20 mm au lieu des 27 mm utilisés et aussi se contenter d’un vaigrage en cp de 5/6mm au lieu du sapin en10 mm actuel, soit un gain de poids de 870 kg au total.
Le sapin, malgré son côté sympa de chalet, fait ‘bon marché’ (ce qu’il est d’ailleurs par rapport au teck ou même au chêne !) les cloisons en lattes de sapin, style vieux Colin Archer sont agréables mais des lattes d’un autre bois auraient pu sembler plus ‘cossues’ (comme le Lim de Oaristys ou, pour rester dans du bois non exotique, de l’érable comme les cloisons de Zaca Te Mona, avec l’avantage d’une couleur ‘miel ‘ avec de trés rares petits noeuds) mais pour des raisons financiéres, nous sommes restés en sapin Suédois (nous avions déja ce bois en stock depuis 6 ans, au moins il était bien sec !!
Autre inconvénient des cloisons en lattes : chaque latte n’a jamais parfaitement la même orientation que sa voisine (contrairement à une cloison en cp qui est plane ou, au pire, a un trés léger rayon régulier !)lorsque vous voulez ajuster un dessus de bureau sur une cloison en latte les bords doivent être ajustés à chaque latte ….
Chaque cabine avant comporte une couchette double, un bureau, une penderie plus les coffres sous couchettes. Le croquis d’origine prévoyait une couchette basse en L (pour avoir un siége à l’avant, indépendant des couchages) et une couchette superposée. Ce qui permettait plus de polyvalence dans l’utilisation des cabines : 2 couchettes superposées ou transformation de la couchette inférieure en couchette double pour les couples avec une capacité maximale de 2 x 3 couchettes pour des bandes de copains en ‘expédition’. Mais par ‘flemme’ ou devant la complexité de réaliser cette solution de manière correcte ,j’ai choisi la solution de simplicité : deux couchettes doubles… avec des menuisiers professionnels ; l’autre solution est préférable (meilleure polyvalence).
L’atelier ne m’améne pas de reflexions particulieres hormis le fait que, même avec un atelier de belle taille, il manque toujours de la place pour loger l’outillage !
Idem pour les toilettes avant, rien de particulier à signaler, si ce n’est que le choix d’une épontille centrale en 18 limite un peu les choix pour la répartition des volumes .
Si les jumelles reculaient en 21 avec deux épontilles et donc un accès à l’avant centré cela aurait permis de scinder les toilettes en deux parties, douche/lavabo et wc/lavabo .
Du fait des 15 cm de tirant d’eau ‘perdus’, il a fallu calculer au plus juste le compromis hsb largeur aux planchers…
La timonerie est des plus simple, une porte de chaque bord (indispensable), 3,10m de large,un 'tableau de bord/table à carte' de 3x0,80m en attente de la future électronique..une banquette de quart de 1,60m de long un peu juste en longueur .
A l'usage le meuble en bout de couchette (et destiné à dégager de la hauteur au dessus de la descente vers les cabines avants) aurait pu être ramené au niveau de cette banquette (en 'trichant un peu : banquette trés légérement plus haute et à ce niveau coussin moins épais) amenant ainsi la longueur à 2,35m.Et surtout gagner une soixantaine de cm 'quelque part' (c'est possible) pour faire une banquette en U avec une petite table pour pouvoir 'casser la croute' en navigation.
Pour la repartition des volumes du carré, nous avons fait de nombreux croquis liés aux différents choix de superstructure : wide body ( mais ma femme a mis son véto à cause des trois marches à monter et descendre à chaque déplacement entre l’avant et l’arriére), j’ai essayé de transiger avec un ‘demi wide body’ en laissant un passavant à tribord, babord devenant, au choix, une grande banquette, une cuisine ‘en long’ etc…
saloon
Puis aprés de (trop) nombreux plans nous sommes revenus à un carré/cuisine plus étroit, restait à définir l’emplacement de la cuisine : sur l’avant, proche de la timonerie (pour préparer les ‘tisanes, cafés ou repas en mer presque avec vue sur la route), ou bien cuisne sur l’arrière avec hublot ‘passe plat’ direct sur la ‘dunette’et descente, elle aussi directe… Comme on passe plus de temps au mouillage ou amarré quelque part qu’en navigation, le deuxième choix l’emporta !!
Donc, le carré se compose d’une banquette en U plus petite que celle de Oaristys (3,25 m au lieu de 4 m) et d’une table elle aussi plus petite (1,65m au lieu de 2 m). Cette table est sur le même principe que celle d’Oaristys, c’est à dire un meuble avec tiroirs et divers rangements pour les bouteilles et autres, indispensable en navigation…Le centre du plateau se retire pour découvrir un encastrement destiné à bloquer en mer la gamelle, des bouteilles et les verres que vous avez eu l’imprudence de lacher ! Nous avions un temps même envisager de faire arriver directement une ‘fontaine’ avec bec verseur à cet endroit, projet abandonné pour l’instant : pas assez de buveurs d’eau à bord !
Photo amenageme002
La cuisine se trouve donc à l’arrière ; ce choix a aussi l’avantage de transformer le chevauchement entre cabine arrière et carré en un bon plan de travail. C’est une cuisine en U classique, nous voulions une cuisinière avec plaque de cuisson gaz et electricité mais ce choix implique obligatoirement un four éléctrique . Nous avons donc une plaque gaz /électricité plus un four gaz ; à l’usage, il aurait été plus simple de prendre une cuisinière au gaz et de fixer une simple petite plaque électrique.Tout l’electroménager est de maison (en privilégiant l’inox et les thermocouples) car bien moins cher que les modéles plaisances (ou, pour le même prix, du beau matériel qui en général vieillit bien ).
Photo amen004
Pour la cuisine, une de mes erreurs est de ne pas avoir fait une ‘épontille/aérateur ‘ pour évacuer l’air chaud du frigo directement sur le pont. Pour la cuisine, comme d’ailleurs pour tous les aménagements, aucun placard ou rangement en partie ‘haute,’ pour garder une impression d’espace et de volume (et aussi pour limiter un tant soit peu la tentation de ‘charger en hauteur’). Malgré cela ,de part sa conception (fin et relativement bas), Hoa n’a pas le volume d’un trawler de longueur équivalente. Nous avons néanmoins un poêle à fioul dans le carré ; malheureusement, il faut faire un choix, celui à fioul ou celui à bois, impossible de fixer les deux à poste (à moins de raccourcir la banquette du carré au niveau de l’épontille ). En plus du crépitement agréable d’un poêle à bois, son autre point positif est l’économie de combustible avec tout le bois flotté ou tombé !
aft cabin001
Pour la cabine arrière, je ne vois rien de particulier à signaler, sans doute un besoin de penderies plus grandes, mais les conduits de ventilation des moteurs qui auraient du être integrés à la structure (comme un coffrage formé par la coque et les membrures) ne l’ont pas été par le chantier… Ils sont donc devenus 6 tuyaux de diamêtre 150 mm nous faisant perdre environ 1,2m3 de rangement. Le cabinet de toilette bénéficie d’une petite (1,60m) baignoire, pas par snobisme mais plutôt par flemme, mais en réalité, j’ai sans doute passé plus de temps à insérer cette p »/!?µ de baignoire dans un si petit volume (toujours les conséquences des prises d’air moteurs différentes du plan !!) que de réaliser une cabine de douche plastifiée du sol au plafond ! Avantage de la baignoire : elle peut se retirer pour intervention dessous !.
Pour le coqueron, nous avons sacrifié l’accés par un capot central pour laisser la survie de 10 places en position centrale afin quelle soit plus facile à faire directement glisser à la mer. A l’usage, il serait préférable d’avoir une survie fixée de chaque bord, (j’expliquerai plus en détails pourquoi dans la rubrique : plan de pont) et de toutes facons nous avion déja la survie ! Actuellement, l’intérieur du coqueron n’est pas utilisé au mieux avec tout ce que nous y stockons ; celui de Oaristys, avec 40 cm de moins, est bien plus accessible mais l’arrière d’Oaristys ne permet pas à un chien de monter à bord !!
PS : désolé de la pietre qualité des croquis mais les originaux (1/10) ne sont pas à bord donc scanne de petit croquis ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Trawler long-cours
  • Trawler  long-cours
  • : Génèse, construction et navigation(s) d'un trawler ou passagemaker de 19 m en aluminium.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens